LA GRAPHOTHERAPIE

GESTE

REGULIER
APPLIQUE
PRESTE
HARMONIEUX
OPTIMAL
TRACANT
HABILITE
EFFICACITE

RECTITUDE
AFFECTIVITE

PERCEVERANCE
INHIBITION
EXCENTRICITE

 

La graphothérapie est une rééducation de l'écriture proposée à votre enfant présentant une éventuelle dysgraphie ou un mal-être plus diffus vis-à-vis de son écriture.

 

 

Qu'est-ce qu'une dysgraphie ?

 

On parle de dysgraphie quand l'écriture est trop lente, illisible, fatigante, en dehors de tout trouble psychologique avéré. L'écriture n'est pas assez rapide pour suivre le rythme de la pensée, pas assez lisible pour que l'enfant ou l'adolescent puisse communiquer une idée à autrui ou même se relire, ne correspond pas à l'idée qu'il se fait de lui-même ou à l'image qu'il voudrait donner.

 

Les causes de dysgraphie sont d'origines diverses et souvent cumulées : mauvaise tenue de l'outil, posture inadaptée, dyspraxie, dysorthographie,  troubles de la concentration, trouble de la latéralité, trouble de coordination, enfant à haut potentiel, problèmes psychologiques…

 

Différents types de dysgraphies ont pu être définis : les dysgraphies raides, les dysgraphies molles, dysgraphies lentes et précises, dysgraphies impulsives, dysgraphies maladroites…

 

Qu'il s'agisse de dyslexie, de dyspraxie, de dysphasie, de dyscalculie, de dysgraphie ou encore de dysorthographie, les écoliers seraient en France entre 10 et 15 % à souffrir de tels troubles de l'apprentissage.

 

 

 

dysgraphie raide

dysgraphie molle

dysgraphie lente et précise

dysgraphie impulsive

 

Afin de mieux comprendre, abordons les différents troubles "DYS" :

C'est pas sorcier - Les troubles Dys- Dyspraxie

Le train d'engrenage des troubles d'apprentissage.

Qui entraîne qui?

Quand consulter un graphothérapeuthe ?

 

Le plus tôt possible !

Les vrais précurseurs, ce sont les parents.

 

Ce trouble peut apparaître dès l'école primaire ou plus tard, et certains signes peuvent vous alerter :

 

– les enseignants vous signalent que l'écriture de votre enfant est illisible.

– l'écriture de votre enfant est 

  • imprécise,

  • irrégulière,

  • déstructurée,

  • trop appuyée,

  • tremblante,

  • irrespectueuse des lignes du cahier,

  • précipitée,

  • trop rapide,

  • ou manquant de soin.

 

– Toute la classe a fini de copier la leçon, votre enfant seul est à la traîne.

 

– votre enfant rechigne dès qu'il a un stylo en main.

 

– sa posture et la préhension de son stylo sont incorrectes.

 

Il existe des dizaines de situations dans lesquelles une écriture trop lente, illisible ou d'aspect désagréable peut être une véritable gêne pour votre enfant. Bien souvent, la réponse donnée par l'enseignant ou le parent est une injonction : « Applique-toi ! » Mais l'enfant qui connaît ces véritables difficultés, qui seront précisées lors du bilan graphomoteur, ne peut modifier volontairement son écriture : faire des lignes d'écriture ne conduit bien souvent qu'à accentuer les défauts et braquer l'enfant. 

 

Une graphothérapie réussie

 

Une rééducation réussie, c'est obtenir le maximum d'efficacité avec le minimum d'effort. L'enfant retrouve grâce à une aisance retrouvée ou enfin acquise le goût d'écrire sans peur, sans crainte, sans anxiété.

© 2014 by Mickaelle Ayache.